lundi 20 décembre 2010

Nouveau regard sur le communautaire


En ces temps difficile pour les finances publiques il importe de revisiter le rapport déposé en novembre 2008 par le vérificateur général, Renaud Lachance, sur l’utilisation des ressources dans ces centres d’hébergement et ce qu’il a trouvé est étonnant.

Clairement, il y est établi que certaines agences de santé ont manqué à leur mission qui est, entre autres, de surveiller comment sont utilisées les subventions qu'elles versent à des centaines d'organismes communautaires. Le Vérificateur a ciblé en particulier des maisons d'hébergement pour femmes soi-disant violentées.


Des sommes d'argent astronomiques ont été versées à ces maisons sans aucun contrôle sérieux. Malgré le manque de victimes de violence conjugale, ces maisons ont profité année après année d'une manne de financement puisé dans les poches des contribuables. L'APRÈS-RUPTURE ne cesse de répéter depuis longtemps que c'est le cas pour la vaste majorité de ce type de maisons. Et voilà que le vérificateur aborde dans leur sens.


Ces organismes féministes affirment depuis des années sur les toutes les tribunes publiques et les médias qu'ils manquent de financement...


Imaginons l'ampleur du scandale si le Vérificateur avait pu analyser les bilans financiers de toutes les maisons d'hébergement du Québec, de tous les Centres féminins, des Tables de concertation féministes, des Regroupements féministes de toutes sortes, etc, etc...


L'APRÈS-RUPTURE affirme que la prochaine étape est la création d'une enquête publique dans tout le vaste réseau des Agences de santé et dans celui des organismes féministes. Des enquêtes au criminel pourraient couronner ce qui a tout l'apparence d'une vaste fraude financière dont tous les contribuables font fait les frais...

3 commentaires:

Fraddé a dit...

«Malgré le manque de victimes de violence conjugale»

En affirmant un tel propos, faut-il comprendre que le montant des subventions publiques accordées à ces organismes est indépendant du nombre d’effectifs hébergés ?


Fraddé
P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

Bisbille 101 a dit...

@ Fraddé C'est du moins ce qui transpire du rapport du vérificateur, plus particulièrement le chapitre 3 qui traite des subventions au communautaire

Fraddé a dit...

@ M. LeBel

Il ne faut pas trop s’en surprendre, c’est le même système qui est appliqué pour les montants que chaque employeur verse en CSST pour chacun de ses employés. Même si le nombre d’accidents professionnels diminue au Québec, les cotisations restent toujours fixes, voire elles augmentent ! Au Québec, on semble avoir un problème avec l’art de moduler les budgets et les coûts en fonction des effectifs ou des niveaux de salaires des individus. Résultat : nous sommes moins compétitifs, nous sommes mal gérés et nous nous endettons.


Fraddé
P.S : «Reconnais le moment favorable» – Pittacos de Mytilène

Est-ce que les juges méritent l'immunité accordée dans l'exercice de leur fonction?

La vérité, toute la vérité sur les attentats du 11 septembre 2001