samedi 24 mars 2012

Prostitution juvénile et impunité



À l’automne 2003, Roger Ferland, l'enquêteur de police en charge du dossier de la prostitution juvénile connu sous le vocable « Enquête Scorpion » indiquait devant le tribunal que l'une des présumées proxénètes, Nadine Gingras, avait déclaré, dans une conversation téléphonique enregistrée par la police, avoir des ministres parmi ses clients. Le ministre de la Justice et Procureur général, Marc Bellemare, a demandé alors aux procureurs de la Couronne chargés du dossier de la prostitution juvénile à Québec de réviser l’ensemble de la preuve dont ils disposaient afin de dissiper tous les doutes concernant l’implication de ministres ou députés de l’Assemblée nationale à titre de clients du réseau. Et le gouvernement Charest a toujours refusé, sous prétexte de ne pas nuire au dossier devant les tribunaux, de rouvrir l’enquête Scorpion, malgré la demande incessante de la population en ce sens. «Que l'on continue!», clamaient la population dans la rue.

Au printemps 2004, lors du procès de Robert Gillet, une conversation en arabe libanais entre le proxénète Georges Radwanli et une personne non identifiée fut mise en preuve au tribunal. Dans cet échange, Radwanli propose à son interlocuteur les services d’une avocate, Me Suzanne Corriveau, bien connue à Québec. Cette avocate a la réputation de gagner ses causes à coup sûr car c'est elle qui fournit de jeunes prostituées à certains juges de la Cour supérieure. Un nom de juge a même été mentionné devant la Cour.

En date du 24 mars 2004, une équipe de TVA a récupéré le repiquage de la conversation et fait traduire le tout. La diffusion de la nouvelle au journal de 17h eut l’effet d’une bombe. À peine 2 heures plus tard, Marc Bellemare, alors ministre de la justice, improvise un point de presse, annonçant la nomination éminente d'un procureur spécial pour faire "toute la lumière" au sujet de ces allégations. À 22h, plus rien. Pas un mot, nulle part sur aucun réseau. D'où provenaient ces ordres? À peine un mois plus tard, Marc Bellemare démissionnait du gouvernement. 

D'une source de Québec qui préfère préserver l'anonymat, le juge Frank Barakett serait impliqué. Il s’agit d’un controversé personnage de la cour supérieure qui de plus avait été identifié dans le cours de l'enquête comme ayant reçu des pots de vins des accusés libanais. Son nom fut mentionné publiquement, mais pas trop fort.

Le juge Richard Grenier serait également impliqué, mais son nom n'a jamais paru publiquement. C’est ce même juge qui a conseillé Robert Gillet dans sa poursuite intentée contre Jeff Fillion.

Le lundi 18 octobre 2004 au soir, huit personnes sont attablées au café d'Europe à Québec célébrant l'anniversaire de François Houle, acquitté dans le dossier de la prostitution juvénile, ex-conseiller du premier ministre Bernard Landry, et ex-représentant chez National communications.

Parmi les convives, nous retrouvons...

Robert Gillet, reconnu coupable dans le scandale de la prostitution juvénile d'avoir eu recours aux services de prostituées mineures.

Me Suzanne Corriveau, fille de l'avocat Lawrence Corriveau, mort en 2001, était selon des sources fiables un client notoire de la prostitution juvénile de Québec depuis des décennies. Mme Corriveau est également la sœur de Richard Corriveau, mais qui n'est plus maître de grand chose depuis qu'il purge une peine de prison pour des affaires de fraude et de blanchiment d'argent et qu'il est radié à vie du barreau.

Au terme du processus judiciaire, la peine infligée au proxénète Radwanli représente à elle seule un véritable scandale. Radwanli a été reconnu coupable de neuf chefs d'accusation de rapports sexuels avec des mineures, coupable d'incitation d'adultes à avoir des rapports sexuels avec des enfants, coupable de trafic de substances interdites et coupable d'exploitation d'une maison de débauche. Il a été condamné à purger 18 mois dans son propre appartement et à effectuer 200 heures de services communautaires.

Peu de temps avant le déclenchement des présentes élections, Charest annonçait en grande pompe la mise sur pied d'une commission d'enquête, réclamée par personne et tout à fait inutile à mon humble avis, sur le phénomène des aménagements raisonnables. À la lumière des récentes révélations relatives à la proximité existant entre le crime organisé et le gouvernement corrompu de Charest, il importe de permettre aux enquêteurs de finaliser le travail entrepris dans le cadre de l'enquête Scorpion afin de traduire en justice les clients connus du réseau de prostitution juvénile et mettre ainsi un terme à la culture d'impunité dont bénéficie la classe politique de cette province.

URL court de cette page http://bit.ly/XhGKkZ

16 commentaires:

Potato a dit...

Allo

J'ai une composition écrite à faire dans le cadre d'un cours en communication écrite et vos informations m'intéresse grandement. Serait-ce possible de me donner vos sources? Ils me seraient d'une aide précieuse et cela serait vraiment appréciée.

Merci d'avance!

Potato a dit...

Âllo

J'aimerais voir vos sources. J'ai une composition écrite à faire en cours de communication écrite et il me faut des sources fiables. Vos informations m'intéresse grandement et pourraient m'être d'une aide précieuse.

Merci!

Bisbille sang-un a dit...

@Patato Mes sources se retrouvent en partie sous les hyperliens parsemés dans le texte ainsi que des informateurs du milieu journalistique et politique de la ville de Québec

gimiche a dit...

Salut ça fait du bien de voir qu'il y a du monde qui travail encore sur ce dossier qui m,avait complètement parti de l'esprit...Mais dis donc c'est quoi cette commission des aménagement est bidons j'en ai jamais entendu parler

Bisbille sang-un a dit...

@Gimiche Il s'agit de la commission Bouchard-Taylor dont voici le rapport http://is.gd/pqqj4M un modèle sur le plan du gaspillage de fonds publics en exercice inutile...

Anonyme a dit...

Faites attention à ce que vous dites sur Me Susan Corriveau.
Souvenez-vous qu'elle a gagné contre Richard Martineau et Canoe qui relataient les mêmes propos.

Bisbille sang-un a dit...

Commenter sous le couvert de l'anonymat n'a rien de particulièrement courageux. Ce que je dis sur Susan Corriveau et la bande de maquereaux/pédophiles qui l'entoure ne m'impressionne d'aucune façon. Si jamais cette indigne représentante de la mafia judiciaire tentait de faire taire cette vérité par la voie des tribunaux corrompus, elle et sa gang de pervers ont tout à perdre de se voir exposer sur la place publique et risquerait par la même occasion de faire rouvrir cette enquête Scorpion pour le plus grand embarras de la classe politique et des notables de cette province, clients du réseau de prostitution juvénile alimenté par la DPJ...

abdu-stada a dit...

Barakett est compromis dans un cas
son passé va le rattrapper un jour

Yvon Sylva Aubé a dit...

Dans le cadre des manifestations populaires devant "l'hôtel de vils" de Québec, suite à l'arrêt de l'enquête Scorpion, en tant que président du Mouvement CESSE, je me suis adressé publiquement au maire L'Allier et à tout le conseil municipal lors de la période de questions, et ce à deux reprises. La première fois, dans mon préambule, j'ai expliqué ce que j'avais découvert à propos d'un réseau de pédophiles incluant : la police municipale et provinciale, des juges, avocats, fonctionnaires, médecins, médias, etc.
Le maire L'Allier, visiblement mal à l'aise, m'a alors répondu :
" C'est grave ce que vous dites; vous parlez de juges et fonctionnaires...il faut alors vous adresser à la police." Je viens de vous le dire, la police est complice. »
En sortant, j'ai distribué un tract de mon exposé dans tous les pare-brises des médias présents, ils étaient tous là : Radio-Canada, TVA, Le Soleil, Journal de Québec, radios etc. Le lendemain : rien. Aucun journaleux n'a fait mention de mon intervention.
La deuxième fois, lors de l'assemblée suivante, je me suis représenté dans la filée pour poser une question. Juste avant mon intervention, le président de l'Assemblée s'est retiré et un autre trou du cul l'a remplacé : Michel Laliberté si ma mémoire est bonne. Je commence donc mon préambule, le même que la dernière fois, c'est alors que ce gros porc m’interrompt brutalement et me dit rageusement : "Allez-y avec votre question."
Je lui répond : " Ha! Vous êtes un de ceux qui nous mettez les bois dans les roues!" "Allez-y avec votre question" répète t-il. Je me tourne alors vers la tribune des journaleux et je dis : "Ma question est : Y a t-il dans cette salle un seul journaliste à qui ses couilles lui appartiennent encore ?" Silence de mort dans la salle bondée.
Ils ont voté. Un seul conseillé était pour la réouverture de l’enquête. Un seul. Tout comme au parlement Belge. Le pédophile L’Allier ne s’est pas représenté aux élections municipales qui ont suivi. Quelques temps plus tard, j’ai perdu mon emploi à la boîte à chanson de l’ex-gérant de Félix Leclerc, Pierre Jobin, un autre pédophile de Québec.
J'ai découvert aussi que le site "GO SCORPION" qui se voulait rassembleur de tout ceux qui manifestaient et/ou dénonçaient, avait été créé par nul autre qu'Eux-mêmes, le réseau international de pédophilie. Ainsi que la Fondation Nathalie Simard. Je m'arrête ici.
À suivre...

Bisbille sang-un a dit...

@Yvon Sylva Aubé
Selon mes sources, le maire L'Allier, ami proche de Robert Gillet, faisait également parti des clients du réseau pédocriminel alimenté par les jeunes kidnappés dans les familles saines par cette infâme DPJ

Anonyme a dit...

Il font la meme corruption a Granby

Bisbille sang-un a dit...

La liste des pédophiles en poste de pouvoir en France et en Angleterre nous confirme que ces pervers disposent d'une totale impunité, eu égard aux crimes qu'ils commettent ouvertement. Pire, ces ordures osent même s'en vanter sur toutes les tribunes. Voir les extraits affichés sur ce blog : http://bit.ly/1nV7kMp

Anonyme a dit...

savez vous pourquoi les pédophiles,pas les violeurs,les pédophiles ont des peines ridicules?c'est pas compliqué!parce que en tant que juge pourquoi créer une jurisprudence en imposant une grosse peine qui pourrait se retourner contre vous si vous vous faites prendre?ce que l'on nomme pédophilie et inceste est pratiquée en toute impunitée ou presque depuis tres longtemps,depuis la grece et la rome antique en fait on pourrait aussi parler de l'église et de sa papauté incestueuse et corrompue fondement de notre fabuleuse civilisation démocratique ou les puissant et les riches font la pluie et le beau temps sous prétexte de nous protéger ou de nous éduquer quoi de plus normal de voir se répeter le meme pattern aujourd'hui ? un ex jeune de la dpj

Anonyme a dit...

un juge de Québec , qui a été 2 fois blâmé par le Conseil de la Magistrature pour ses propos machistes,blessant pour les femmes ne devrait pas avoir droit à une pension annuelle de plus de 187.000 $ .
Ce juge était près du camp libanais de Québec dans les années 2000, des années riches en magouilles liées à la prostitution juvénile et son nom a circulé et est connu du monde juridique.
Le juge Franck Barakett devrait rembourser sa pension à l'état, il en est indigne...et il le sait
Un juge canadien est actuellement contesté pour des propos similaires
et il faut les appeler Honorable,,,
Quelle hypocrisie...Barakett est compromis il devra payer un jour
Quand va-ton déboulonner ces rapaces comme certains sénateurs et autres que l'état fait vivre...ABDU-Stada

libano a dit...

Pourquoi garder le titre d'honorable à un juge retraité de force ,blâmé par le Conseil de la Magistrature pour des propos machistes et qui a trempé dans des affaires louches avec un milieu libanais de Québec impliqué dans des affaires sordides et sales.

il doit etre privé de sa pension et avouer ce qu'il a occulté avec une certaine complicité en hauts lieux,,,Cette racaille de juge doit payer il a trop fait de mal....et il le sait ainsi que tous les avocats de Québec,,, Vive l"Impunité pour ces tristes honorables juges pleins aux as qui ont triché...un jour il devra payer et cher,,,

abdu stada

libano a dit...

un juge retraité qui atrempé avec les libanais tordis de Québec est corrompu jusqu'au cou on doit lui couper sa pension de pres de 200,000 par an
et qu,il admeetre ce qu,il a fait de tordu il y a quelques années on la protégé

le mal est fait ce juge se roconnait tous les avocats de Québec le savent

Est-ce que les juges méritent l'immunité accordée dans l'exercice de leur fonction?

La vérité, toute la vérité sur les attentats du 11 septembre 2001